A la Une

L’Agence de la biomédecine publie une mise à jour de ses recommandations sur les modalités de la prise en charge des patients dans le contexte de circulation du SARS-CoV-2.

Soucieuse d’accompagner et de soutenir les couples concernés par cette mesure, l’Agence de la biomédecine a mis en place un groupe de travail afin de préparer la reprise des activités d’AMP.

De nouvelles recommandations ont été émises, en étroite concertation

Vous trouverez ci-dessous des documents pour vous aider au redémarrage de l’activité dont un plan de reprise. Ils ont été réalisés avec Stéphane Poli, dans le cadre du programme Qualité et Performance en AMP avec le soutien institutionnel de Merck.

Vous trouverez ainsi :

Bourse Gedeon Richter France

Gedeon Richter France s'est associé au CNGOF et au Fonds pour la Santé des Femmes pour soutenir la recherche sur COVID-19 et AMP au travers d'une bourse exceptionnelle.

Liste réactualisée des produits de désinfection efficace sur SARS-CoV-2 suite aux informations complémentaires transmises par les laboratoires.

Le ministre Olivier Véran a annoncé que les parcours de PMA seraient remboursés pour les femmes ayant atteint la limite d’âge pendant la crise sanitaire.

Un grand merci à tous les membres de la SMR qui nous ont permis de réaliser ce travail qui vient d’être publié dans JGOHR.

En résumé ce travail nous a permis de montrer que les gynécologues français (chirurgiens ou médecins de la reproduction) ne sont pas très à l’aise avec le traitement conservateur pour préservation de fertilité en cas de cancer de l’endomètre, peut être par méconnaissance, mais que confrontés à ce problème ils ont le réflexe de demander conseil (pour certains au centre référence français PREFERE) pour la prise en charge. Concernant la prise en charge en médecine de la reproduction ensuite, aucune recommandation officielle n’existant, les praticiens s’orientent le plus souvent vers la prise en charge la plus efficiente (FIV) avec le minimum d’hyper-oestradiolemie (protocole antagoniste)

Volume 22, numéro 1, 2020

L'environnement préconceptionel des futurs parents peut-il avoir un impact sur leur fertilité et sur la santé de leurs enfants ?