Archives

Mai 2020

Guide complet d’information des patients pris en charge en assistance médicale à la procréation.

Reprise des activités d’AMP en contexte de circulation du virus SARS-CoV-2 (Covid-19)

3 documents de l'Agence de Biomédecine pour la reprise de l'activité AMP :

L’Agence de la biomédecine a constitué un groupe de travail dédié à l’élaboration de nouvelles recommandations lors de la reprise des activités d’AMP.

Ce groupe de travail a réuni des représentants de sociétés savantes d’AMP, des infectiologues, virologues, hygiénistes ainsi que des représentants des ARS et d’association de patients.

Ces recommandations sont en cours de finalisation et seront adressées cette semaine pour validation à la Direction générale de la Santé qui devrait les relayer auprès de vos ARS.

 

Avril 2020

Retouvez nos dernières newsletters :

Dans cette période critique, la SMR est en première ligne, en collaboration avec l'ensemble des associations constitutives de la FFER dont son président Jean Luc POULY, afin de définir une stratégie pour un redémarrage de nos activités. Vous trouverez ci joint :

Face à l'émergence de la pandémie COVID-19, Cochrane France, en collaboration avec ses partenaires, réalise et met à disposition via un site spécifique https://covid-nma.com :

PRESENTATION ATYPIQUE DE L’INFECTION A COVID-19 CHEZ UNE FEMME JEUNE EN DEBUT DE GROSSESSE

Chers confrères,

J’ai eu un cas atypique d’une infection à Covid-19 chez une femme enceinte en début de grossesse.

Mme S, âgée de 35 ans, est à 7SA après un transfert d’embryon congelé selon un protocole substitué à 7SA, la patiente voit apparaitre progressivement des nausées, une asthénie et des signes de reflux gastro-oesophagien.

Mars 2020

Informations concernant les risques liés au nouveau coronavirus le SARS-CoV-2 et aux activités d'AMP.

Mise à jour du 25 mars 2020

Nous vous invitons à prendre connaissance de la note d'information diffusée pa l'Agence de Biomédecine à destination des professionnels de l'AMP .

Cher(e) Confrère et Consoeur,

J’espère que vous et vos proches allez tous bien dans ce contexte difficile.

Je vous joins un article que m’a adressé Antonio La Marca qui fait un point sur l’expérience italienne en médecine de la reproduction.

Le Service de Médecine de la Reproduction du CHU de Toulouse recherche 1 PH temps plein issu du DES de Gynécologie Médicale ou de Gynécologie obstétrique ayant le DESC de Médecine de la reproduction avec une bonne maitrise des échographies gynécologiques et de tous les actes d’AMP (ponctions, transferts, inséminations). Ce centre est un centre de recours régional pour l’exploration et le traitement des infertilités et pour l’AMP réalisant environ 800 ponctions et 500 Inséminations par an.

Février 2020

Volume 22, supplément 1, 2020

Focus sur l'assistance médicale à la procréation

 

 

...concernant le dépistage des altérations de la flore vaginale et des infections vaginales basses

Je suis une interne de gynécologie médicale en 7ème semestre à Bordeaux. Mon projet de thèse porte sur l’impact des altérations de la flore vaginale et des infections vaginales basses en FIV et ICSI. 

Questionnaire

Janvier 2020

Novembre 2019

Demandes des professionnels de l'AMP

Nous, professionnels de l’Assistance Médicale à la Procréation (AMP), nous accordons pour saluer les avancées majeures du projet de loi de bioéthique, en particulier des points de vue sociétal, du don et de l’autoconservation ovocytaire.

Cependant, nous sommes inquiets et en désaccord profond avec certains points de ce projet qui nous semblent inéquitables pour les patients et la médecine libérale. Du fait de notre expertise dans le domaine et l’écoute des patients, nous proposons plusieurs amendements dont l’objectif est de permettre la mise en place de manière effective et pérenne de ces avancées sociétales que nous souhaitons voir émerger.

Pour garantir l’exécution de la future loi, avec une offre de soins de qualité à l’ensemble des personnes et dans des délais raisonnables, nous demandons que la DGOS s’engage pour une valorisation budgétaire des centres biocliniques d’AMP pour permettre le déploiement indispensable des moyens humains et matériels en adéquation avec l’élargissement de l’offre de soins et les mesures proposées.

Initialement considéré comme un virus relativement inoffensif, le virus zika a été associé à des séquelles neurologiques potentiellement graves, mais également à des risques de microcéphalie en cas d'exposition prénatale. L'Organisation Mondiale de la Santé déclara ainsi l'infection à ZIKV comme une « urgence sanitaire internationale » en février 2016, et initia une réflexion sur les stratégies de réponses, incluant des recommandations pour les femmes désireuses de maternité. La transmission sexuelle du virus zika étant avérée, avec une persistance du ZIKV dans le sperme possible pendant plusieurs mois, des inquiétudes existent quant au risque de transmission à l'autre membre du couple lors des procédures d'assistance médicale à la procréation (AMP), et surtout quant aux risques encourus par les enfants nés après AMP dans ce contexte.

Les 24èmes Journées de la FFER (Fédération Française d'Etude de la Reproduction) ont eu lieu les 25 26 et 27 septembre 2019 à la Maison de la Chimie à Paris.

La SMR y a tenu des sessions. Vous trouverez ici quelques diaporamas présentés par nos intervenants.

26 septembre : 2 sessions sur l'endométriose avec le GEFF et le SCGP

26 septembre 10h30-12h : Les 1000 jours de la préconception à la naissance

Programme complet

Octobre 2019

Comment, pourquoi, pour qui ? [vidéo]

La révision de la loi de Bioéthique a donné lieu à de nombreuses joutes verbales dans et en dehors de l'hémicycle de l'assemblée nationale. Un point de crispation important est apparu dès lors que le sujet du diagnostic pré-implantatoire des aneuploïdies (DPI-A)  embryonaires a été abordé. Les ardents opposants sont allés jusqu'à parler d'eugénisme à l'heure où la politique de dépistage de la trisomie 21 permet d'identifier jusqu'à 90% des trisomies 21 foetales.

PMA POUR TOUTES ET POUR TOUS ? La fausse bonne nouvelle ou le jeu de dupes ?

Nous avons assisté le 27 septembre, sein de l'hémicycle, à un curieux exercice visant à limiter l'impact de la révision de la loi de Bioéthique.

Il s'agissait d'autoriser la congélation d'ovocytes pour toutes les femmes mais en limitant l'application uniquement aux centres publics, en affichant une méfiance vis-à-vis de la médecine libérale.

...

Pages

Twitter icon
Facebook icon
Google icon
LinkedIn icon
e-mail icon