Changement d'adresse Smr

Le bureau de la Smr a déménagé :
8 rue BLANCHARD, 33110 LE BOUSCAT

 

Archives

Janvier 2010

Vous êtes un professionnel ou un organisme dans le domaine de la santé et souhaitez un partenariat avec la SMR, nous vous proposons de remplir ce formulaire de renseignements afin que notre bureau étudie votre proposition.

Mars 2009

MTMR

Médecine de la Reproduction Gynécologie Endocrinologie www.mtmr.fr

Le bureau de la SMR pour 2016-2017

La Société de la Médecine de la Reproduction (SMR) est une association loi 1901 à but non lucratif.

Elle a été créé le 23 Juillet 1998 et a pour objectif de favoriser la recherche médicale et scientifique dans le domaine de la reproduction humaine.

Elle compte aujourd'hui plus de 1000 membres et a son siège social 15, rue Faraday, 75017 Paris.

SMR : Statuts

Article 1 - Constitution - Dénomination :

Il est fondé entre les adhérents et sous le titre : "SOCIETE DE MEDECINE DE LA REPRODUCTION" une association régie parla loi 1901. L'association est à but non lucratif.

SMR : Buts

Palais des congrès Arcachon

Palais des congrès Arcachon

  • XI èmes Journées Nationales de la Société de Médecine de la Reproduction
  • XXVIIIèmes Journées d’Aquitaines de Perfectionnement en Reproduction Humaine

Février 2009

Du 12 au 14 mars 2009 auront lieu à Seville les 7ème Journées Internationales de la Société Latine de Biologie et Médecine de la Reproduction SOLAMER.

Février 2006

Comment optimaliser la FIV jusqu’au transfert d’embryon - 3 février 2006

Le 3 février 2006, à Paris, a eu lieu une journée organisée par le Groupe d'Intérêt en Biologie de la Reproduction sur le thème sur le thème «Comment optimaliser la FIV jusqu’au transfert d’embryon».

Juin 2005

28 janvier 2005, Paris, France

Réunion organisée par J.F. VELEZ de la CALLE

Mai 2004

Groupe d'intérêt Chirurgie de la Reproduction, 7 Mai 2004 :

«PRISE EN CHARGE CHIRURGICALE DES OVAIRES MICROPOLYKYSTIQUES»

Orateurs : H. FERNANDEZ – A. WATTIEZ – A. WATRELOT

La maladie des ovaires micropolykystiques est connue depuis 1935 où Stein et Leventhal ont décrit la maladie et proposé une résection cunéiforme des ovaires par laparotomie.

Mars 2004

DIU : Gynécologie de l'enfance et de l'adolescence

Novembre 2002

L. Mauriac

Les inhibiteurs de l’aromatase ont été utilisés dans les années 1980 dans les cancers du sein métastatiques. L’aminoglutéthimide, prescrit initialement comme anti-comitial puis comme anti-surrénalien est venu renforcer l’arsenal thérapeutique dominé alors par les anti-estrogénes dont une seule molécule était synthétisée, le tamoxiféne. Ils ont pris ensuite leur plein essor lorsque leur sélectivité a pu être développée, permettant de bloquer de façon spécifique le complexe enzymatique de l’aromatase. Deux catégories d’inhibiteurs, type I et type II, sont actuellement à notre disposition.

Laboratoire Marcel Mérieux
1 Rue Laborde
69500 BRON

Une stratégie pour le transfert embryonnaire est nécessaire pour optimiser les résultats de la fécondation in vitro, exprimés en terme d’enfants nés, tout en évitant la survenue de grossesses multiples de rang élevé. Par ailleurs, ces grossesses de rang élevée comportent des risques obstétricaux élevés.

Juin 2002

Journée AMP de l'hopital Tenon

ABSTRACTS DE LA JOURNEE DE L’Hôpital TENON, 15/6/02

Professeurs DARAI, ANTOINE, UZAN

Mars 2002

Paris, 14 mars 2002

Compte rendu par Jean Marie Antoine

Mars 2001

Groupe d'intérêt - Aide Médicale à la Procréation

Lille, 9 mars 2001

Coordinateur : A.Hazout, 15 rue Faraday 75017 Paris Tél. :01 43 80 28 05 Fax : 01 42 27 14 43

Compte rendu par Jacques Buvat

Septembre 2000

Septembre 2000

Le groupe d’intérêt " assistance médicale à la reproduction " s’est structuré à Tours .

Août 2000

Groupe d'intérêt - Aide Médicale à la Procréation

Résultats de la pré-enquête sur l’insémination intra-utérine avec sperme de conjoint organisée par la SMR. Analyse des premiers dossiers (Etude de faisabilité)

présenté par J. de Mouzon, INSERM U292

Introduction

L’insémination intra-utérine avec sperme de conjoint (IAC-IU) est une pratique devenue très courante, mais très mal évaluée. Si ses indications théoriques sont claires, on ne sait en réalité que peu de choses sur la fréquence, la répartition réelle des indications, la pratique, les résultats, du moins au niveau national, contrairement à ce qui se passe pour la Fécondation In Vitro et l’insémination avec sperme de donneur. Or, il s’agit d’une technique d’Assistance Médicale à la Procréation (AMP) à part entière, qui ne peut être réalisée qu’avec la participation de laboratoires autorisés par le ministre de la santé après avis de la Commission de Médecine et de Biologie de la Reproduction et du Diagnostic Prénatal (CNMBRDP) et du Comité National d’Organisation sanitaire (CNOSS).

Juin 2000

Groupe d’Intérêt - Chirurgie de la Reproduction

Annulation de la 1ère journée du groupe

Pages